Petite histoire de la météorologie

 

 

 

Depuis la nuit des temps, nous sommes accrocs à ses sautes d'humeur. Tiens mais à propos : que veut dire la nuit des temps ? Il y a celle de René Barjavel que j'ai lu, relu et que je relirai sans doute encore si ma vorace passion pour l'invention de Daguerre (en France) et ses développements m'en laissent le temps. Et comme le temps est couvert, nous allons considérer que la nuit des temps a été la première de toutes. Et puisque personne ne s'en souvient, vous conviendrez avec moi qu'il serait absurde d'y passer la nuit. (Note de l'auteur : c'est un peu nul comme début mais je peux faire mieux. Si vous ne me croyez pas, faites comme les slogans épiscopaux qui demandent de remplir les troncs et non de les vider. Abusez en saturant les commentaires en bas de page(s) au lieu de vous en aller sans dire bonsoir ! Je vous dirai merci après...Fin de la note de l'auteur)

Mais les sautes d'humeur de qui, de quoi ? Mais de la météorologie, bien sûr ! Saviez-vous que le mot "météorologie" se définit comme la science des phénomènes atmosphériques et des variations du temps ?
Saviez-vous que météo est une abréviation du terme "météorologie" et que l'on écrit "des satellites météo" sans s à météo ? Oui, assurément.
Nous y sommes accrocs car de ses prévisions dépend une liste interminable de nos activités ou de nos farniente obligés mais bienvenus. Je pourrais en venir directement à l'objet du présent billet mais ce serait contre ma nature. Ceux qui me connaissent comprendront. Les autres s'y habitueront. Mais si, mais si, vous verrez ! Tout est question de patience...
J'aimerais vous informer, vous rappeler, enfin bref vous montrer que pour vous tenir informé et vous amuser, je n'hésite pas à abuser sans vergogne de cet appui médiathique et assurément informatif qui a pour titre générique : Internet. Comme pour les médicaments, c'est moins cher que des études universitaires.
Contrairement à ce que certains esprits faibles pensent, qu'ils soient du Nord ou d'ailleurs, la météo n'est pas née avec l'apparition de la TSF, ex-radio et encore moins de la télévision. Supposons, je dis bien "supposons" que vous soyez de ceux-là (cela m'étonnerait mais je ne peux pas connaître tout le monde) je vais vous livrer quelques enseignements concis mais néanmoins intéressants.
Enfin, je l'espère. Pour mes statistiques...



La météo des Dieux
Les premiers hommes croyaient que la météo était contrôlée par Dieu. Les tempêtes étaient la preuve de sa colère tandis que la pluie était la preuve de sa bénédiction. L'arche de Noé, tu connais? Dans la Bible, Noé était le seul homme bon qu'il restait sur terre. Dieu lui donna des instructions pour construire un bateau géant de trois étages de hauteur par un terrain de football de longueur. Après avoir embarqué tous les couples d'animaux du monde, Dieu fit pleuvoir pendant 40 jours et 40 nuits, jusqu'à ce que les plus hautes montagnes soient submergées. Tous les êtres périrent sur terre sauf Noé parce que Dieu lui avait donné la météo!

Météo de l'Antiquité
Les anciens Grecs, 400 ans environ avant Jésus-Christ, étaient fascinés par la météo. Le plus grand d'entre eux, Aristote, a écrit un livre célèbre: "Les météorologiques". Archimède, de son côté , énonce son fameux principe, capital en météorologie, pendant qu'Hyppocrate, le père de la médecine, s'intéresse aux rapports entre les conditions météo d'une ville et l'état de santé de ses habitants. Dans l'un de ses ouvrages on peut lire:"...quand l'hiver est sec et que le vent du nord souffle abondamment, quand le printemps est pluvieux avec des vents du sud, l'été apportera beaucoup de fièvres..."

Les premiers instruments météo
Après la mort des savants Grecs de l'Antiquité, la météorologie tomba dans l'oubli et le silence pendant plus de 2000 ans, jusqu'à l'invention des premiers thermomètres et baromètres au 17ième siècle. Pendant des centaines d'années la seule information météo provenait des girouettes des donjons et des châteaux. Avec l'apparition d'appareils de mesure météorologique, l'homme put enfin mesurer la température, avec le thermomètre de Galilée en 1607, la pression atmosphérique, avec le tube de Torricelli en 1643 et la vitesse du vent avec l'anémomètre de Hook en 1664.

L'atmosphère: un océan d'air
Au milieu du 18ième siècle, la météo fait un pas de géant quand des Européens commencent à embarquer avec eux des baromètres à bord de montgolfières. L'homme découvre que l'atmosphère est un océan d'air qui recouvre toute la planète.


Météo des marins
A cette époque, les marins étaient les meilleurs météorologues. Ils étaient capables de déceler les changements du temps simplement en scrutant le ciel. Ces connaissances pouvaient parfois leur sauver la vie comme cela s'est produit pour Christophe Colomb.

Christophe Colomb et la météo
Deux ans après avoir découvert le Nouveau Monde, Christophe Colomb voit son premier ouragan en août 1494. Puis un autre l'année suivante. Au bout de son quatrième voyage, il était devenu très familier avec la météo du Nouveau Monde. Un jour qu'il accompagnait une flotte de bateaux en route vers l'Espagne, il nota dans le ciel les signes avant-coureurs d'un ouragan. Il envoya son capitaine à l'île la plus proche pour demander la permission de se réfugier au port en raison d'une tempête qui allait frapper. Le gouverneur de l'île se moqua de lui et refusa de lui accorder sa requête en le traitant de prophète de malheur. Sans permission d'accoster, Colomb guida son navire à l'embouchure d'un fleuve voisin pour chercher protection contre la tempête. Les autres bateaux ignorèrent son avertissement et continuèrent vers l'Espagne. Dix-neuf bateaux furent perdus avec tout leur équipage. Un seul navire parvint à regagner l'Espagne sans dommage. Les ennemis de Colomb déclarèrent qu'il avait levé la tempête par magie. En fait, Christophe Colomb avait été sauvé par ses connaissances en météo!

Météo sans théorie, météo sans tête?
À quoi bon accumuler des observations météo si l'on n'a pas de théories pour les mettre ensemble? Un tas de pierres n'est pas une maison et une accumulation de faits n'est pas une science. La météo avait besoin de théories et de règles. Tout cela allait venir au cours des années 1700 à 1900 avec la venue des Newton, Pascal, Kelvin, Lavoisier, Halley, Franklin, et autres personnages de l'histoire des sciences. En s'enrichissant de notions de physique et de mathématiques, la météo entrait dans une nouvelle phase de son histoire et devenait une vraie science.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Météo moderne
Au début du siècle, avec la naissance de l'aviation, l'essor de la météorologie a été fulgurant car les informations météo devenaient essentielles à la sécurité aérienne. Partout dans le monde on bâtissait des aéroports. Il était urgent de connaître la visibilité, les plafonds nuageux ou la présence d'orages.
Aujourd'hui, la transmission rapide de données météo en provenance de nombreux aéroports donne enfin la possibilité aux météorologues de prévoir les tempêtes et de prévenir les gens. Mais pour en arriver là, il a fallu attendre l'invention de moyens de communication modernes comme le télégraphe, la radio et le téléphone.

Poisson d'avril météo
Grande date dans l'histoire de la météo: le 1er avril 1960, des météorologues de la NASA tiennent dans leurs mains les premières images satellitaires de l'histoire et ce n'est pas un poisson d'avril. C'est vrai! Le placement en orbite d'un premier satellite météorologique américain a été couronné de succès. Les météorologues détiennent enfin l'outil qu'ils recherchaient tant.

Avant l'époque des satellites, il était impossible de connaître les conditions météo dans les endroits isolés, comme les déserts, les océans ou les régions polaires. Avec les photos- satellite, le vide était rempli.

La météo entrait dans l'ère spatiale.

Source : http://galileo.cyberscol.qc.ca/intermet/apmq/histoire.htm

                                                                 ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++



Parallèlement, des chercheurs américains comme David Atlas mettent au point les premiers radars météorologiques opérationnels.

C’est également à cette période que le bulletin météo fait son apparition à la Télévision française.

Les bulletins télévisés

Le premier bulletin météo a été diffusé à la Télévision française le 17 décembre 1946.
Il était alors présenté par Paul Douchy, un prévisionniste de la Météorologie nationale.
D’abord hebdomadaire, ce bulletin est devenu un rendez-vous quotidien en février 1958.

Aujourd’hui, les présentateurs météo font partie des visages les plus connus de la Télévision française comme Evelyne Dhéliat, Catherine Laborde, Sophie Davant, Fabienne Amiach, Florence Klein, Laurent Romejko, Nathalie Rihouet, Sébastien Folin ou encore Stéphanie de Monaco. Là, je plaisante, c'est juste pour savoir si vous suivez...

L’histoire de la météo à la Télévision a notamment été marquée par la personnalité d’Alain Gillot-Pétré, qui a révolutionné le concept de bulletin météo grâce à des techniques d'imagerie innovantes et à un ton plus humoristique.
Alain Gillot-Pétré, qui a présenté plus de 9000 bulletins météo au cours de sa carrière, avait reçu à cinq reprises le trophée du meilleur présentateur météo, décerné par les téléspectateurs.

(Source : www.gralon.net)

Le 21/12/2009, apparaissait dans l'équipe rtbf des bulletins météo, Tatiana Siva, Miss Belgique 2005. Voici sa vidéo du 08/08/2010.

Caroline Dossogne, Miss météo à la rtbf mais pas seulement. Si nous avions, pardon : si nous prenions le temps de nous intéresser un peu plus à ceux et celles que nous suivons quasi quotidiennement, nous serions bien surpris d'apprendre que, comme c'est le cas pour Caroline Dossogne, qu'ils ne sont pas que des annonciateurs de bonnes ou mauvaises volontés célestes. Jugez-en plutôt par ces quelques lignes et la vidéo qui les suit... Caroline DOSSOGNE Anthropologue Formation : 1995 : Candidature en philosophie morale, Université de Liège. 1997 : Licence en Arts et Sciences de la Communication, Université de Liège. 1998 : Diplôme en Anthropologie, Université Catholique de Louvain 2000 : Diplôme d’études approfondies en ethnologie et anthropologie, École des Hautes études en sciences sociales (EHESS), Paris. "Ma vocation trouve son origine dans le besoin de concilier deux aspects fondamentaux de l’anthropologie : d’une part, l’observation, l’écoute et la pratique de la vie sur le terrain; d’autre part, la transmission d’une expérience propre à travers l’écriture et la sensibilisation aux modes de vie d’autres cultures. Cette double démarche constitue à mon sens ce pour quoi j’ai l’intime conviction d’être faite: rencontrer, comprendre et chercher à expliquer l’altérité. Avant d’être familière de la discipline, ma vie, mon parcours, mes aspirations ont été affectés par les contacts culturels, puis par le désir de m’accomplir en tant qu’ethnologue de terrain. Ma rencontre avec l’Afrique et, surtout, le Burkina Faso m’a confortée dans l’assurance de poursuivre une véritable voie. Au fil des séjours, mes investigations m’ont menée à m’intéresser à la formation de l’identité politique des jeunes dans les villes moyennes de l’Oubritenga. Cette recherche, combinant ma passion pour la diversité culturelle, ma curiosité de l'Autre et mon attirance pour l’Afrique, s'inscrit dans le cadre d'une thèse de doctorat dirigée par M. Jean-Loup Amselle, directeur d’étude au Centre d'études africaines de l'EHESS - Paris. Mon objectif est d’étendre ces recherches à d’autres terrains. Il me semble que la question de l’insertion sociale et politique de la jeunesse dans la sous-région est cruciale pour son avenir et son développement. Mon projet est donc de réaliser des enquêtes similaires à celles que je suis en train d’effectuer dans d’autres villes moyennes d’Afrique de l’Ouest et, sur la base de l’analyse de données comparatives, de réaliser un ouvrage de dimension “anthropologique” au sens où l’entend Lévi-Strauss. Je remercie la Fondation Belge de la Vocation du soutien qu’elle apporte à ce projet et de la reconnaissance qu’elle manifeste de mes aptitudes à le mener à bien".

 

 

Avant d'aborder plus tard une autre nuit des temps, je vous propose une courte vidéo-photos personnelle dont les prises de vues s'étalent du vendredi 11 novembre 2010 à 11h50min10sec au samedi 12 novembre 2010 à 11h57min28sec. Ce n'est pas un polar polaire, les images semblent identiques mais vous comprendrez en sachant que la météo avait lancé un avis de tempête avec des vents de plus de 100 km/h, ce qui explique le compteur sur chacune des photos. Merci à Patrick Fiori et ses quatre mots pour un piano d'y avoir ajouté une ondée musicale. Merci à vous de me suivre, de vous en souvenir et de laisser, si vous le désirez, un commentaire.  "La gentillesse est la noblesse de l'intelligence" A plus et n'oubliez pas de sourire !

Ma vidéo 24h chrono   comme un parapluie sur les toits...

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (6)

1. football shirts (site web) 02/05/2012

As European Cup approaching, the football fans become more and more exciting to look forward.

2. soccer uniforms (site web) 27/04/2012

I read your sharing, I feel really good.I was a football enthusiast.I hope you like my share. Football is a very exciting sport. Each play football am very excited.

3. CHIQUET Claude 15/11/2010

Bravo pour le formidable travail que tu as effectué sur ton site. L'article sur la météo est intéressant et bien complet. Très grosses bises. Claude

4. stationwalker 15/11/2010

Pour les orages, la Belgique est un studio à ciel ouvert comme Hollywood, pour les films......

5. Tite soeur 14/11/2010

Bravo pour tes recherches et surtout pour ta patience mais ne t'inquiètes pas, tu auras bien d'autres orages à photographier .....Nous sommes en Belgique.

Bonne continuation pour ton site.

6. @mour 14/11/2010

Tu méritais bien de faire cette vidéo. Je revois ton appareil posé sur son trépied près de la fenêtre de la chambre, tu attendais avec impatience l'apparition d'éclairs, le tonnerre qu'on nous avait annoncé mais qui n'est jamais arrivé, heureusement car avec la pluie qui est tombée nous avons bien assez.

Bravo pour ce billet très instructif.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×