Objectif photos sur un tournoi d'exception

 

Ne cherchez pas ici les résultats de ce Tournoi. ni d'autres commentaires sportifs. Je ne suis pas spécialiste en petite balle jaune et il existe les sites officiels pour cela. Je demeure photographe amateur avant tout et puisque l'Association Francophone de Tennis et la direction de l'Astrid Bowl m'ont permis de parcourir librement les courts, les gradins et les coulisses, je vais m'en tenir là et vous présenter mon "travail-hobby". Je me répète mais chaque photographe a sa propre perception des choses. En ce qui me concerne, j'ai appris pas mal lors de mes présences à Marcinelle et je m'en réjouis. Je vous offre donc sous forme de séries et de montages ce qui est le plus représentatif de mon "How I can" avec malgré tout quelques clichés incontournables. Je remercierai plus loin et de façon spéciale toutes les personnes auxquelles je dois ce qui suit.


 

                                undefined undefined

"A Bowl afternoon" montre quelques phases de matches du lundi 23 mai 2011.

 


 

Le montage suivant montre le match entre An-Sophie Mestach (BEL) et Victoria Kan (Russie). Ce match aura duré 18 ou 19 minutes, entrée des joueuses et échauffement compris. Dans le courant du 2ème set, Ann-Sophie a surpris et fait peur à tous en allant se placer face au treillis et donc dos au court. Comme tout le monde, j'ai compris que sa blessure au poignet droit se ravivait. Je me souviens avoir pensé que plus que la douleur, ce devait être la rage qui la fit taper la terre battue de son pied droit. Mais même vue de dos, ainsi confrontée à elle-même, j'admirai ce que je ressentais, au travers de son attitude, à savoir une forme de dignité conservée et son cerveau qui devait fonctionner à plus de 300 à l'heure. Courageusement, elle a encore tenté d'affronter la jeune Victoria mais elle dût se résigner à faire appel au kyné. Toujours digne mais visiblement blessée dans son orgueil bien légitime, An-Sophie qui se trouvait alors à moins de deux mètres de moi s'est adressée au Juge de chaise pour lui annoncer qu'elle déclarait forfait. Quelques secondes plus tard, elle n'était plus là. J'ai tenté de vous faire ressentir ce qui m'a ému moi-même au travers de ce deuxième montage. Je me dois aussi d'attirer votre attention sur la bande sonore qui l'accompagne. Un morceau qui m'a parût en complète adéquation avec les images. Il s'agit de "Meditative" de Oleg Serkov, musique téléchargée librement sur jamendo.com, un site musical qu'il me plait de citer tant la diversité et la qualité des artistes est immense.

 


à suivre....

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×