Gros plans sur MAP

 

 

Rue Georges Tourneur à Marchienne-au-Pont

MICROCOSME :
> le monde en abrégé.
> L'homme en tant que petit monde en soi.
> Se dit d'un milieu social refermé sur lui-même.

Comme je l'ai cité par ailleurs (cf Quartier Beaux-Arts), pour beaucoup, Charleroi était jusqu'il y a peu une ville sans passé. Longtemps, elle est restée enfermée dans ce carcan de ville industrielle, d'usines et de cheminées, dans un région nommée de manière un peu réductrice, "Pays Noir".
Il est exact que du point de vue "image de la cité", une personne qui ne connaît pas la ville peut être choquée, bouleversée. En venant de Mons par la nationale 90, elle traverse le centre de Marchienne-au-Pont puis la longue ligne droite entre usines et métro suspendu, un paysage pas tellement flatteur.
Une autre personne qui viendrait, par exemple, de Brussels South Charleroi Airport pour rejoindre Charleroi par la nationale 5 sera d'abord ravie par la facilité d'emprunter cette voie grâce au nouveau rond-point qui a mis fin, en fin 2010, à l'encombrement et la dangerosité de ce que les Carolos ont longuement appelé
le "carrefour Priba 2000" du nom de la première grande surface s'y étant implantée.

 

 

Cette même personne devra ensuite faire preuve de patience et d'ingéniosité pour slalomer sur la chaussée de Bruxelles (N5) afin de suivre l'itinéraire "vagabond" inévitablement causé par la rénovation complète de cette artère. Une troisième personnne venant de Philippeville par cette même nationale 5 mais au sud de la métropole devra s'habituer à ne pas voir l'aiguille de son compteur dépasser les chiffres 30 ou 40, voire 50 avec un peu de chance.

Voici pour les trois voies principales de pénétration dans la cité de Jules Destrée. Lisez-moi bien : j'écris ces lignes à la mi-février 2011. A cette date, la rénovation des grandes voiries et de leurs tentacules directes avance à grands pas et l'on a toutes les raisons de croire que les délais seront respectés ou dépassés de peu de temps.
J'en reviens au microcosme et à sa définition. Il est clair que la personne n° 1 qui aura à traverser Marchienne, et pour peu qu'elle ait l'envie ou la curiosité de parcourir les petites rues adjacentes, pourrait se dire que, décidément, oui : Charleroi est un microcosme. elle aura à la fois raison et tort. Raison parce qu'elle verra des habitations en lambeaux mais encore occupées, d'autres carrément inhabitables et sans doute aussi un marasme flottant dans l'air ambiant et dans l'atmosphère humaine, d'autant que dans cette commune précisément, la multiculturalité est peut-être plus présente qu'ailleurs. Tort si elle ne distingue pas que cette "zone" fait l'objet d'importantes mutations mais qui, bien sûr, demandent beaucoup de temps. Pour que ce soit une véritable réussite et qu'il ne faille rien recommencer dix ans plus tard.

Etant incapable de vous montrer ce qui n'existe pas encore, j'ai cherché à vous présenter ce qui existe encore. Plus pour longtemps dans la majeure partie des cas. J'ai volontairement, parfois, préféré les plans serrés aux plans larges car cette façon m'a semblé plus percutante encore. Voici donc la première vidéo :

Gros plans sur MAP.



Avant la suite, portez-vous bien, soyez heureux et n'oubliez pas de sourire ! 


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site