Meilleurs voeux pour 2000 et onze

OUF !

 
Me voici enfin en mesure de vous présenter ce montage de voeux pour 2000 et onze !!!
Cela n'aura pas été sans mal. A un point tel que ce serait égoïste de ma part de ne point vous en faire partager les péripéties.
Ceux qui me connaissent bien, je veux dire pas seulement dans le milieu photographique mais dans la vie de tous les jours, ceux-là donc savent que je suis, à de rares exceptions près, quelqu'un qui ne se prend pas au sérieux parce que je trouve aussi que la vie est trop courte que pour rater une occasion de s'envoyer en l'air...de rire.
Or donc, j'étais occupé à réfléchir (si, si, ça m'arrive !) à une façon plus originale de présenter mes voeux que le traditionnel calendrier de poche que votre facteur dépose, la larme à l'oeil, dans votre boite aux lettres. Je suis pourtant heureux de ce cadeau, modeste peut-être mais ô combien pratique. Ouvert en permanence à quelques centimètres de mon clavier, il me sert souvent et bien utilement.
Mais revenons à mes réflexions. J'ai ouvert mes dossiers photos, j'ai fouillé l'actualité mais rien ne m'inspirait. Et rien, c'est pas grand-chose. L'Idée, je l'ai finalement trouvée dans mes favoris et plus spécialement le célèbre site géo.fr où je savais dénicher la vingtaine de superbes photos réalisées parfois par de véritables pros, parfois par des amateurs dignes des qualités des pros et parfois enfin par d'autres amateurs comme moi qui, foin de toute modestie pour une fois, n'ont pas à rougir de leurs aînés plus qualifiés. Ce qui signifie plus brièvement que toutes les images ou presque sont bonnes à prendre.

Parcourir chaque photo de ce site pour mon ambition de montage est chose impossible. Voilà pourquoi je me suis fié à mon instinct, passant d'un auteur à l'autre jusqu'à ce que mon quota soit atteint.
Bon, je vous entends me dire que jusque-là, rien d'exceptionnel et vous n'auriez pas tort si vous ne connaissiez pas la suite.
Quand j'ai eu assez d'oeufs pour mes voeux (ok, elle est facile !), j'avais retenu 16 photos de géonautes pour seulement 8 auteurs différents. Charlotte m'en a prêté deux, phidel, balanin, arobart et VL une chacun tandis que phipo se fendait de trois clichés et fabvend de deux, la palme revenant à karingodin alias Karin d'Ixelles avec cinq réalisations. Même si leur écot n'a dépendu que de moi puisque j'en fus le seul sélectionneur, qu'ils sachent que ma reconnaissance est sincère. Au départ, j'avais lancé mon message de demande d'autorisation à dix géonautes. Un seul n'a pas répondu mais je n'ai aucune raison de lui en vouloir car je m'attendais à un pourcentage de bulletins blancs plus élevé. Un dernier, enfin, m'a gentiment expliqué son refus.
Si je m' étends sur ce sujet, c'est pour vous expliquer comment je travaille. Sauf s'il s'agit de photos par "auto-définition" publiques comme celles que j'ai choisies en guise de titrages ou de présentation de matériel, je n'édite (plus ?) jamais -sauf erreur de ma part mais dans ce cas, l'erreur est humaine et comme l'a proclamé d'une façon si glamour un certain Michel Polnareff, je suis un homme...- je disais donc que je n'édite jamais une photo d'auteur sans avoir reçu son autorisation. Et ne vous fiez pas à ce dangereux adage : "Qui ne dit mot, consent". Sur la toile comme sur d'autres organes de pénétration (comprenez : médias de diffusion et pas autre chose, coquins...), le droit existe, surtout celui de propriété, et si je peux oser un conseil, j'invite chaque confrère ou consoeur à agir de même.
D'abord, cela permet d'éviter bien des ennuis et ensuite de créer des liens amicaux (ou plus si affinités). Par exemple, l'un de ces mécènes m'a répondu dans un premier temps qu'il ne comprenait pas le sens de ma démarche, que je ne publiais pas beaucoup d'images sur geo.fr, que je faisais de la publicité pour une marque d'appareil, etc. Ma réponse fut, me semble-t'il, assez courtoise et surtout explicite, ce qui me valût la joie d'enfin obtenir son accord.

Elargissons le sujet (oui, je vais bientôt en finir...), élargissons donc et considérons notre passion pour la photographie d'un autre point de vue que la recherche et la captation de l'image. Bien sûr, nous découvrons des lieux inconnus ou sous un autre oeil mais il y a encore plus important. Nous RENCONTRONS ! Nous rencontrons un gardien de parc, un boulanger, un employé communal ou municipal. Nous rencontrons cette brave dame âgée qui nous fait bonheur en nous livrant ses secrets, nous rencontrons un quidam ou la plus jolie fille du monde...
Nous rencontrons et nous parlons. Ainsi, c'est un peu comme si avant le moindre déclic, nous élargissions notre liste de contacts dans notre messagerie et nous repartons alors de ces rencontres le visage serein, un sourire aux lèvres et le bonheur qui monte en nous comme grandit dans son pot ou dans sa liberté la plus magnifique des orchidées...
Je parle en mon nom personnel. Je ne suis ni un moralisateur ni un donneur de leçons. Que nenni ! Je dirais même : "Diantre, donnez-moi vite une lame que je pourfende ces vils empêcheurs de rêver en rond ! Je tente simplement d'expliquer que l'image photographiée ne fait jamais partie que d'un ensemble, d'un contexte, d'une suite de scènes de vie ou de vies et que, sous la condition de s'assurer d'une bonne sauvegarde, cette image restera à tout jamais le témoin de ce que nous avons surpris un jour dans la nature, lors d'un spectacle, au cours d'une réunion de famille ou d'une catastrophe. Voilà où nous en sommes, voilà où j'en suis : un partageux (autrefois, celui ou celle qui était favorable au partage des terres) un partageux de plaisir(s) et de souvenir(s) pour sinon l'éternité, pas mal de temps, j'espère. Avec toutes ces digressions, j'en oublie ces fameuses péripéties. Bah ! Ce sera pour une autre fois et puis, cela n'avait pas grande importance. Hormis qu'une partie de mon "retard" à formuler ces souhaits est conséquence d'un ordinateur qui s'est comporté comme un être humain (prétentieux, va !) qu'un Bob ou une Bobette ramène à bon port après une nuit de libations, est conséquence aussi d'un arrachement pyramidal (dixit l'un des successeurs d'Hippocrate) du poignet droit avec prolongation au niveau de la main, droite également même si le protocole officiel mélange aisément d'une ligne à l'autre la droite de la gauche...Comme vous aurez deviné que je suis droitier, vous comprendrez qu'un plâtre est mal venu pour "peloter" une souris et titiller les touches d'un azerty. Fichue plaque de verglas !

Mais au fait, il me semble que j'étais venu pour vous dire autre chose ? Bon sang, mais c'est bien sûr comme le disait si bien ce Raymond Souplex alias Commissaire Bourrel  que les jeunes ne connaissent pas : j'étais venu vous dire : bonne et heureuse année 2000 et onze !
Et c'est juste à ce moment que sur la gauche de la dix-huitième rangée du théâtre, Bobonne donne du coude à son mari et lui dit : "Réveille-toi, Philomène ! Il a terminé. La séance va enfin pouvoir commencer !".
Et elle a rudement raison, Bobonne !

Juste trente secondes Bobonne : deux autres vidéos devaient complèter cette page de souhaits mais au moment de mettre sous presse, je m'aperçois que la première s'arrête trop tôt et que la seconde ne part pas du tout, elle ! Etant donné mon irritation croissante face à tant d'acharnement informatique envers vous et moi, j'ai pris la décision d'en rester là et de ne vous lancer "que" "Mes meilleurs voeux pour 2000 et onze" ici.  Je ne vous présente pas mes excuses car je ne suis aucunement reponsable mais les dirigeants de Microsoft, contactés par mes soins, offriront à chacun de vous une magnifique clé usb portable d'une capacité de 200Ko. Je pense que nous pouvons les remercier. Pas du tout je ne me suis pas trompé : c'est bien 200 kilos-octets !

 

 

Et le spectacle continue...D'ici là, portez-vous bien, soyez heureux et n'oubliez pas de sourire !  

VIDEO MEILLEURS VOEUX POUR 2000 ET ONZE

 

Sous-pages :

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. 14/01/2011


Je serai toujours épatée par ta facilité à rédiger tes textes. Ta vidéo tant attendue , mais tu es tout pardonné, avec ta patte emballée dans deux kilos minimum de plâtre ce n'était pas évident, elle est SUPERBE, j'aime beaucoup.
BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2011.
Gros bisous, @mour.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site