Mes rediffusions en PPS et vidéos

 

L'incroyable saga d'un artiste de talent qui s'ignorait...

 

 

 

D'accord : j'exagère. Je ne suis pas un artiste et si j'ai du talent, il n'y a que moi qui l'ignore...

 

Il n'empêche que j'ai succombé à l'envie de me consacrer une page. Ben oui, après tout, c'est mon site !!! L'idée m'en est venue à l'occasion d'un coup de balai, plutôt de sauvegarde dans mes dossiers et fichiers informatiques de plus en plus nombreux. Par exemple, j'ai retrouvé, dans ce que j'appelle mon "garage pps" des diaporamas dont, je m'en souviens avec un sourire amusé, je bombardais mes contacts. Ils en recevaient au moins un par jour...

Cela a commencé à les lasser...et moi aussi. Il faut dire que je n'avais pas encore à l'époque d'appareil photographique. Plutôt si, j'en avais un -et je l'ai toujours- mais un bon Konica argentique datant de 1980. Pas facile pour quelqu'un (moi) qui entrait dans l'univers informatique sans en connaître grand-chose. J'en veux pour preuve cette anecdote datant de 2005. J'avais hérité de ma grande soeur France, trop tôt disparue, de son ordinateur dont elle ne se servait que pour la bureautique. Le démon Internet n'y était jamais entré. Je lui ouvris la porte et commençai à "l'équiper". L'une des premières choses que je fis fut d'installer deux anti-virus. De cette façon, me disais-je, j'étais blindé, armé, hyper protégé et j'allais pouvoir me lancer dans l'aventure en toute sécurité.

Et bien, croyez-moi ou non mais je n'aurais jamais cru -à l'époque- qu'un PC puisse ramer autant et être envahi d'autant de sales petites bêtes. Je pensais même qu'il s'agissait d'une invasion de publicités pour la Croix Rouge ! Il y avait des fenêtres partout. Dès que je parvenais à en fermer une, une dizaine d'autres s'ouvraient ! Pire qu'une génération de lapines bien chaudes...Faisant fi de ma fierté, j'appelais mon fiston à l'aide. Fiston qui venait d'entreprendre des études informatiques. Cela tombait à pic. Il arriva chez moi quelques jours plus tard et se mit aux commandes de ma bête. Après une vingtaine de secondes, il me demanda pourquoi j'avais installé deux anti-virus.

Je n'irai pas plus loin dans le récit. C'est malheureusement véridique. Ce que je tente d'exprimer, c'est tout simplement qu'à force de ténacité et d'une gigantesque dose d'envie, je suis enfin parvenu à stabiliser ma machine.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site