Retours sur sites

 

La voix acide et incisive du ménestrel des mots sur Matin Première - RTBF Radio 

Thomas Gunzig: “Charleroi? Mais elle est où, cette ville? ”

Thomas Gunzig [...] a passé une semaine à Charleroi. Le Bruxellois y a vu des travaux, des putes et Captain America en 3D. Mais il n’y a pas trouvé de ville.

Sur le parking du Musée de la Photo a stagné toute cette semaine une Toyota Corolla pourrie. Purulente, même, avec ses 17 ans, sa rouille, son aile droite défoncée, et ses vieux cartons de jus sur la banquette arrière. Cette Japonaise toute crapée, comme on dirait à Charleroi, c’est celle de Thomas Gunzig. À 40 ans, ce Bruxellois tout crollé, comme on dirait en Belgique, est le meilleur écrivain belge. Parole de Gazette. Et presque le plus célèbre, après Amelie Nothomb. Il a passé cinq jours en résidence chez nous à l’invitation de City Books, un projet littéraire européen. En sortira un texte de 4.500 mots, “une espèce de guide du Routard, avec l’arrivée à Charleroi, le séjour et le départ ”, dont on pourra bientôt profiter en ligne (www.city-books.eu). “J’ai choisi de faire un machin pas forcément rigolo, un truc bien sinistre... ” C’est un peu ça, la veine et le ton de Thomas Gunzig: du rigolo bien sinistre. Taillé sur mesure pour Charleroi, quoi. “ C’est la première fois que je viens ici pour de vrai. Le premier jour, j’ai essayé de trouver la Ville, avec ma Corolla. J’ai pas trouvé de vrai centre-ville... On dit que c’est à l’intérieur du Ring, mais qui a posé ça là? Le deuxième jour, j’ai pu trouver une place dans ce qui ressemblait le plus à une rue, ici: le boulevard Tirou. Puis je me suis promené de la Ville-Basse à la Ville-Haute... Avec ce fantasme du Projet Phenix, et ces pancartes où on voit des silhouettes légères marcher sur de belles dalles blanches, au bord des flots bleus de la Sambre. Mais aujourd’hui, Charleroi, c’est juste des travaux à l’arrêt, des putes sous les ponts, et des vitrines cassées avec des panneaux “à louer ”. Et bon, mercredi, je suis allé voir Captain America en 3D au Cinépointcom. ” Ah oui, il précise (était-ce nécessaire?): “Non, mon texte n’ira pas dans le sens du poil. Il sera subjectif mais honnête. Comptez pas sur moi pour vous servir le coup des habitants extra-giga-formidables.”

***Source*** 

 Après ce préambule littéraire dont je laisse à chacun sa libre appréciation, avant la réouverture annoncée du site et pour vous faire patienter, je vais vous livrer quelques inédites ayant un rapport direct avec l'un des 6 projets ou (forcément) indirect mais qui, à mon sens, collent assez bien à la mentalité et l'envergure de Couleurs Carolo.

 Samedi 3/9/2011 sous un soleil éclatant

Le même jour, découverte de la patte de nos amis du Nord

Vue originale de la force du Totem 03.09.2011

Ci-dessous et (peut-être) en avant-première, deux magnifiques oeuvres dont je laisserai le soin à son auteur, Benito Dussart, l'ambassadeur du Rockerill - Voie de l'expression de vous les présenter lui-même le jour venu.

 

 

 

à suivre...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×