Ne dites plus Pays Noir mais Charleroi Couleurs

 

undefined

A partir de cette minute, je tenterai de vous tenir au courant ou de vous permettre de revoir les différentes phases de cette titanesque et merveilleuse initiative. Je ne saurai pas être partout en même temps, hélas. L'occasion ici de vous dire que si telle ou telle phase n'apparaît pas dans ces colonnes, ne m'en veuillez pas. Rien ne sera oublié mais tout ne saura pas être publié et ces éventuels manques seront donc indépendants de ma bonne volonté.

Deuxième "mise au point" : l'événement est et sera suffisamment médiatisé pour que j'en ajoute à ce que vous pourriez lire, entendre, voir par ailleurs. Dès lors se posait la question : "Que vais-je bien pouvoir leur dire ?" La réponse m'est venue tout simplement durant la soirée du vendredi 24 juin : puisque toutes ces manifestations s'inscrivent dans le grand angle du centenaire de l'Exposition Universelle de 1911, pourquoi ne pas en profiter pour présenter quelques personnalités et/ou commerces et industries existant à Charleroi depuis un rayon d'une dizaine d'années autour de ce millésime de 1911 ? Mais je ne suis ni historien, ni documentaliste, ni archiviste. Dès lors, je devais aller puiser mes sources, comme tout un chacun, dans ce vaste réseau d'informations que sont les moteurs de recherches sur Internet et aussi sur ma relativement maigre documentation personnelle.

Pour ceux et celles qui s'étonneraient de la disparition de mon sujet sur la Maison Demanet, sachez qu'il n'est pas perdu. Pour des raisons de meilleure lisibilité et un accès optimal à ce qui concerne en propre Couleurs Carolo, je l'ai déplacé dans une autre page liée à celle-ci et qui s'intitule "Des souvenirs en couleurs". Chaque thème présenté fera l'objet d'une nouvelle page. Néanmoins, je pense que je devrai revoir le nombre de ces articles à la baisse étant donné la rapidité d'action de nos peintres bénévoles et le chevauchement bien nécessaire de quelques chantiers. Je dois également opérer un tri difficile dans les quelques 1.278 clichés pris du 25 juin au 05 juillet, période de laquelle il faut décompter deux jours d'absence soit un total de 9 jours et donc à raison "appromative" de 142 photographies par jourde présence sur les chantiers de l'Arche de l'hospitalité", de la "Place de la convivialité ainsi que les préparatifs sur les sites du GHdC, de Nexans, de Rockerill et du Vecteur. Sans vouloir être à présent trop long, je profite de l'occasion pour m'adresser soit aux Autorités de la Ville, soit à d'autres comme -par exemple- Rockerill, Le Vecteur ou encore le Grand Hôpital de Charleroi (liste non exhaustive). Si un (ou plusieurs) responsable est intéressé, je suis partant pour une, voire une série d'expositions de mes photographies dans leurs locaux. Cette exposition pourrait se tenir d'une date à déterminer en août jusqu'au 4,5 ou 6 septembre car ensuite je décolle du B.S.C.A en direction du Var. Le temps donc me sera compté mais comme le disait fort bien, ma foi, Vauvenargues : "Les hommes ont de grandes prétentions et de petits projets." Mon appel est lancé, il ne demande plus que des oreilles attentives et compréhensives sur le fait que j'ai très peu de moyens (financiers) à apporter.

Néanmoins, comme ce site peut être parcouru par (c'est juste un exemple) un internaute de la Peremohy Avenue à Kiev en Ukraine ou de la Bany Yas Najda Street à Abou Dabi dans les Emirats Arabes Unis, je me devais d'offrir une présentation de cette opération "Couleurs Carolo". Plutôt que de m'emmêler les pinceaux (facile, celle-là...), j'ai pris la liberté de reproduire l'article de Thomas Ceulemans, réalisateur à La Une (RTBF) insitution partenaire du projet.

 

 

 

 

22h55 - Dimanche 03 Juillet - Couleurs Carolo (1/8) "Le réveil des couleurs"

Ce premier numéro d'une série documentaire de 8 x 27 minutes coproduite par la RTBF et SANCTA MEDIA raconte le réveil des couleurs à Charleroi. Plus exactement, il fait découvrir le projet de six histoires de passions et de valeurs partagées, de mobilisation citoyenne et de complicité festive autour de la force des couleurs. Nous y faisons la connaissance de six "ambassadeurs" de quartier ou de communauté, issus des horizons les plus divers. Ils sont directeur d'aéroport, ménagère-présidente d'un comité de quartier, gynécologue amateur d'art, animateur culturel, historien amoureux de sa ville, ou propriétaire d'une usine réaménagée en club de rock ! Ils ont tous un rêve, améliorer la vie urbaine par la voie d'un thème : l'hospitalité, la convivialité, la nouvelle vie, le progrès, l'amour et l'expression. Ce rêve, ils vont le concrétiser avec de la couleur et des amis, des bénévoles. Ensemble, ils vont repeindre leur site symbolique de la ville de Charleroi.

GENERIQUE EMISSIONS COULEURS CAROLO SUR LA UNE - RTBF

Pour les Carolos, ce sera une façon également de rejoindre le projet Let's colour qui a déjà séduit de nombreuses et prestigieuses grandes villes dans le monde (plus d'infos ici). Quatre experts, issus de disciplines aussi diverses que l'histoire, les arts, la biologie ou l'ethnologie nous éclairent sur la force et la symbolique des couleurs. Nous faisons également connaissance avec les lieux choisis : le parking du sud de la gare, la place du Nord avec ses 15 façades de maisons familiales, l'hôpital Notre-Dame, la Ville Basse de Charleroi et le Vecteur, sa maison d'animation culturelle, le château d'eau Nexans et enfin Rockerill, une friche industrielle réhabilitée en lieu culturel. William Dunker, le troubadour de Charleroi, prêtera sa voix pour nous guider dans les six aventures.

 

                  PREMIERE ETAPE

 

                    

Nous y sommes, c'est parti !

Voici le moment de vous proposer le premier montage consacré à la première étape présentée sur l'affichette ci-dessus. Pas moins de 30 piliers repeints vont rajeunir, rafraîchir et, espérons-le, sécuriser ce lieu de stationnement tellement apprécié des navetteurs de la gare de Charleroi-Sud qui se trouve juste de l'autre côté de la rue de la Villette.

Pour ceux qui me lisent de loin, il me semble utile de préciser que le premier jour des travaux, le lundi 27 juin, a aussi été, jusqu'à présent, le plus chaud de l'année en Belgique. Au fil des heures, la température oscillait entre 30 et 35°C parfois même plus et ce fut pratiquement la même situation le lendemain...

Je reviendrai un peu plus en détails sur cette première étape lorsqu'elle sera terminée, ce vendredi 1er juillet 2011..............si tout va bien ! N'oubliez pas surtout de prendre note de ce rendez-vous convivial :

 

undefined

Cliquez sur les vignettes

Les Bretelles, première étape

                                                                                             Phase 1 : 27 et 28 juin 2011

 

Couleurs Carolo Les Bretelles 2

Phase 2 : 29 et 30 juin 2011

 

Les Bretelles Phase 3 L'arche de l'hospitalité

 

Phase 3 : 1er et 2ème de juillet 2011 + inauguration en présence de Jean-Jacques Cloquet,

concepteur du projet "Arche de l'hospitalité"

et, "accessoirement", Directeur du Brussels South Charleroi Airport et de l'hippodrome de Wallonie à Ghlin

*****************************************

DEUXIEME ETAPE

 

 Dès le 03 juillet, l'infrastructure de Let's Colour s'est déplacée du Parking "Les Bretelles" devenu l'arche de l'hospitalité à plusieurs centaines de mètres de là. Sur la Grand'Rue, dans le sens Charleroi-Gilly, vous prenez à gauche face à l'entrée des Aumôniers du Travail et vous plongez sur cette place qui semble si loin tellement l'osmose entre "gens d'ici" et "gens d'ailleurs" est si présente. Madame Carmen, directrice de l'A.S.B.L. du Comité de Quartier de Charleroi-Nord se faufile entre chacun, organise, met la main à la pâte pour transformer l'esplanade en Place de la convivialité.

 

Phase 1 : du 03 au 07 juillet 2011

 

La Place du Nord-convivial Phase 1

 

Phase 2 : samedi 09 juillet 2011 - Soirée d'inauguration

 

     YouTube         - ‪Place du Nord convivial Phase 2‬


TROISIEME ETAPE

 

Nouveau déplacement. Cette fois entre le 9 et le 10 juillet 2011. La destination ?

Au GHdC, le projet consiste à repeindre la façade du site Notre Dame, côté Grand’Rue. Il est coordonné par le Comité Arts.

Si beaucoup se demandent pourquoi le site Notre Dame et pourquoi avoir accepté un tel projet alors que cette façade vient juste d’être refaite. Il est utile de préciser que l’activité ne prévoit pas de peindre les briques fraîchement nettoyée mais bien les panneaux bruns qui relient les fenêtres de la façade dans un axe vertical et ce avec une garantie sur la couleur entre 5 à 10 ans. (avec entretien correct)

SANCTA cherchait un bâtiment symbolisant la nouvelle vie, le renouveau dans la ville, en d’autres mots, la nouvelle vi(ll)e. Le site Notre Dame, lieu de vie par excellence via, notamment, son nouveau pôle mère-enfant, était donc le bâtiment idéal. Qui plus est, Notre Dame est situé juste à l’entrée de la ville (en face du rond-point marsupilami), offrant une vitrine sans pareil au projet.Au GHdC, le projet consiste à repeindre la façade du site Notre Dame, côté Grand’Rue. Il est coordonné par le Comité Arts.

Si beaucoup se demandent pourquoi le site Notre Dame et pourquoi avoir accepté un tel projet alors que cette façade vient juste d’être refaite. Il est utile de préciser que l’activité ne prévoit pas de peindre les briques fraîchement nettoyée mais bien les panneaux bruns qui relient les fenêtres de la façade dans un axe vertical et ce avec une garantie sur la couleur entre 5 à 10 ans. (avec entretien correct)

SANCTA cherchait un bâtiment symbolisant la nouvelle vie, le renouveau dans la ville, en d’autres mots, la nouvelle vi(ll)e. Le site Notre Dame, lieu de vie par excellence via, notamment, son nouveau pôle mère-enfant, était donc le bâtiment idéal. Qui plus est, Notre Dame est situé juste à l’entrée de la ville (en face du rond-point marsupilami), offrant une vitrine sans pareil au projet.

Sources : http://www.ghdc.be

 

 

Cliquez sur la vignette ci-dessous pour découvrir ma présentation de cette troisième étape

 

     YouTube         - ‪La mosaïque de la nouvelle vi(ll)e Prev

Mercredi 13 juillet 2011 Houba Hop sur Notre-Dame !

 

Houba Hop sur Notre-Dame !

Pas de grandes avancées (visibles) sur le chantier ce jeudi 14 juillet en raison des conditions climatiques mais dès le vendredi, toutes les équipes reprenaient avec encore plus d'ardeur sous un ciel enfin dégagé. Sans l'oublier, j'ai délaissé un peu le chantier pour vous offrir quelques photos des environs immédiats.

 

         ‪08-La mosaïque le 15 juillet 2011‬‏

Samedi 16 juillet 2011 : fin de chantier et naissance de la mosaïque de la nouvelle vie. Fin ? Pas vraiment. Les aléas de Dame Nature ont quelque peu dérangé l'organisation. Malgré tout, la fête a eu lieu sur l'esplanade arrière de l'hôpital mais en façade, les échafaudages sont encore en place pour peu de temps, comme garants du savoir-faire des nombreux bénévoles et des personnes de l'encadrement.

 

 

 

 

Ci-dessous, mon photos-montage de cette fête

 

         ‪09-Inauguration Mosaïque de la nouvelle vie 16072011&

 

 

 

QUATRIEME ETAPE

 

 

 

 

Rue de Marcinelle, 30 à Charleroi nul besoin de déplacements de grandes infrastructures. Celles-ci sont déjà en place depuis la mi-juin. En effet, du 17 au 22, les bénévoles se sont succédés pour préparer les murs qui, depuis le 18 juillet, font l'objet de coups de pinceaux et de rouleaux. La rue de Marcinelle, artère jadis fréquentée par une nombreuse clientèle qui savaient où aller pour trouver tel ou tel objet parfois coûteux puisque l'on y trouvait des commerces fort recherchés et fréquentés par une bourgeoisie huppée dont la ville était alors un territoire de choix.

Ici aussi, j'ai rencontré des personnes, des jeunes qui se montraient heureux, fiers, exubérants de pouvoir apporter leur contribution à ce nouvel essor, ce nouvel envol qui devient ainsi l'intérêt et la priorité de plus en plus d'habitants. Ce qui est également formidable, c'est de constater que cette volonté n'a aucune frontière. Si le 30 rue de Marcinelle se vante d'être un centre pluridisciplinaire, Couleurs Carolo peut aussi se vanter d'avoir réussi ce pari de rassembler des bénévoles, assistants, aidants, peu importe l'appelation de toutes nations et de toutes races confondues pour, ensemble, mener à bien cette opération. A ce sujet, l'émission présentée par La Une et réalisée par Sancta à propos de la Place du Nord Michel Levie devenue, dans les coeurs, la Place de la convivialité en est une preuve aussi émouvante que motivante.

Voici les montages sur le nouveau Vecteur et l'Axe du Progrès en voie de devenir réalités grâce à Fabrice Laurent, aux acteurs culturels de Charleroi et à la Communauté française sans oublier les dynamiques bénévoles.

Vecteur I

 

Vecteur 1

 

Vecteur II

 

Vecteur II

Vecteur III

 

Vecteur III

 Une semaine, c'est court. Beaucoup trop court pour mener à bien certains projets. Si le chantier suivant commence, le précédent se termine avec le même enthousiasme. Un dernier coup sur les chassis du Vecteur et l'on pourra bientôt dévoiler son nouveau look en noir et blanc. Ce noir et ce blanc qui sont, one ne le rappelle plus assez, les couleurs de Charleroi. Au-delà de la Place Albert 1er et de la rue de Marchienne, c'est sur la Place Rucloux que l'artiste de rue El Nino 76 joue du pinceau. Il s'est inspiré de la célèbre photo prise en 1945 par Joe Rosenthal, lorsque les U.S. Marines ont planté la bannière américaine sur le sommet du mont Suribachi, concrétisant ainsi la victoire sur les Japonais à Iwo Jima. Un terril prend la place du mont et le drapeau est remplacé par un totem composé de divers éléments de l'histoire du quartier. Il est hissé par plusieurs personnes, symbôle de la collectivité assumée par la Ville pour se redresser.

Avant d'insérer le montage sur la soirée très réussie d'inauguration sur cette place Rucloux en ce samedi 23 juillet, je vous propose un autre montage sur le même thème mais avec, vous le constaterez, un bon brin d'humour. Si d'aventure, certaines personnes qui y figurent considèrent qu'il s'agit d'une atteinte à leur image, je m'engage à supprimer immédiatement ce montage de mon site et de leur présenter mes excuses. Je pense cependant que cela n'arrivera pas car je n'ai voulu me moquer de personne mais bien mettre un accent particulier sur l'ambiance et le bonheur qui règnaient ce soir-là sur l'Axe du Progrès. (contact spotjipi@gmail.com)

Just for the fun on the Rucloux Place

 

Vecteur IV

ici

 Vecteur V.

 (publié le 18 août 2011)

 

 ici

 

 

 

 Je me suis également rendu sur deux sites de projets-satellites que je vous présenterai le moment venu. Car je suis également retourné -comme promis- voir la mosaïque de la nouvelle vi(ll)e, projet cher au Docteur Jean-Guy Sartenaer, gynécologue au CHdC et plus particulièrement à Notre-Dame. Sur la façade, seul un petit secteur comporte encore quelques échafaudages mais l'ensemble -très réussi- est parfaitement visible et le cadrage des photos, parfois involontaire parce que dû à des positions difficiles donne déjà lui-même l'image d'une mosaïque. Prises de vues les samedi 30 en soirée et dimanche 31 juillet tôt le matin (l'heure des croissants...)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous invite également à visiter dans l'album-photos la catégorie "Les projets satellites". Il s'agit de la mise en couleurs de la crèche de l'Espoir, cité Parc à Marcinelle à côté du complexe sportif (initiée la semaine du 25 au 29 juillet) et des barrières face à l'école communale St-Joseph à Gilly. Ce dernier est un projet proposé par Mr l'échevin Paul Ficheroulle (Bâtiments et Travaux) sur une idée du signaleur de de l'école, papa d'élève, Monsieur Lemoine (réalisé la dernière semaine de juin). En bonus, j'y ai ajouté quelques photos de la superbe fresque située également dans la Cité Parc de Marcinelle à quelques petites centaines de mètres du Bois du Cazier. Cette fresque, inaugurée le 08/08/1998 (42ème anniversaire de la tragédie), a été créée par l'école d'art de la commune italienne de Penne (Pescara) dans les Abbruzzes. D'autres réalisations viendront compléter cette série. Je tiens à remercier vivement Monsieur l'Echevin Paul Ficheroulle et son attachée de cabinet, Madame Dominique Delescaille pour les excellentes informations et leur suivi données suite à ma rencontre fortuite entre deux vasques du rond-pont Marsupilami...

Rien ne se fait sans rien et tout doit s'enchaîner. Je déplore qu'avant de pouvoir prendre les photos de l'école de la rue St-Joseph à Gilly, j'aie dû effectuer le ramassage de plusieurs déchets de toutes sortes jonchant trottoirs et voie publique. Je déplore l'incivisme de quelques passants mais aussi un manque des services propreté de la Ville. Je l'ai dit et je m'en tiendrai là car ce site ne constitue pas une tribune politique. A chacun, citoyen compris, de faire son mea culpa.

                                                         RETOUR SUR LE FLAMBEAU

N'ayant pas encore eu la possibilité de retourner au pied du château, j'ai contourné momentanément ce problème en usant semelles de chaussures, pneumatiques de ma Charlie One et gentilles et charmantes "hôtesses" du TEC Charleroi. Il est vrai que pour peu que l'on s'en donne la peine (mais une peine agréable), le flambeau est visible de pas mal d'endroits. Même d'un parking de CARSID sur la route de Châtelet mais dans ce cas, je vous conseille de passer par le service de sécurité AVANT. J'ai échappé de peu à une arrestation musclée et au fracassement de mon matériel...J'exagère et même beaucoup. Les gardes sont restés courtois mais fermes et j'ai dû quitter les lieux mais avec quand même des clichés en mémoire. Il y a également la station de métro "La Villette" qui, vu sa hauteur, propose une fort jolie vue sur l'oeuvre d'art. Et puis, et puis, il y a les petites rues et les "trous" entre deux maisons, les murs d'accès assez facile (vérifiez quand même la présence ou l'absence de chiens. Je ne parle pas des teckels...) et aussi le hasard, la chance ou encore la débrouille. Oui, décidément, la photographie est un magnifique et passionnant loisir ! Voici donc ce que j'ai pu glâner dans ces lieux.Mais avant, c'est avec un vif plaisir que je remercie Vassili Gemini, auteur-compositeur de Maubeuge en France qui m'a fort aimablement autorisé à utiliser l'une de ses musiques publiée à la fois sur www.jamendo.com mais surtout aussi sur son site http://vassiligemini.free.fr

Voici donc " Le retour du flambeau de la passion, part One "

 

SIXIEME ETAPE

Ce vendredi 5 août 2011 en soirée, le long de la route de Mons,les équipes de Levis Let's Colour, Couleurs carolo, bénévoles plus que sympathisants, l'équipe de Sancta, bien sûr et (au moins) un photographe discret au crâne fraîchement et presque rasé, se tenaient dans le magnique intérieur de l'Atelier des Forges (anciennes Forges de la Providence et ancien musée de l'industrie) à Marchienne-Au-Pont, ce lieu si habilement nommé "Rockerill". Toutes ces personnes donc étaient réunies dans le même but : pouvoir enfin souffler et se retrouver à proximité de ce feu de bois, ardent comme un flambeau, porteur comme un vecteur, dont parfois les flammes et les fumées, dans leurs formes magiques, faisaient penser à ce totem placé au coeur d'un quartier jadis très chaud et même hot, aujourd'hui un ensemble de commerces à l'abandon et de chancres honteux de leur nom car, naguère, ils faisaient battre le coeur de toute une ville basse. Ce feu de bois donc, également symbole d'hospitalité et de convivialité le long de la voie de l'expression. Le jour (hélas prochain) où ces hommes et ces femmes venus du Nord de notre beau pays avec leur savoir-faire, leur expérience certes mais aussi et surtout leurs sourires malgré toutes les emmerdes inhérentes à ce genre de projets, venus avec leur simplicité, leur naturel et leur plaisir...de nous faire plaisir, le jour donc où ils quitteront notre Pays de Charleroi, le photographe au crâne fraîchement rasé qui les accompagne depuis les premières installations de matériel sur le chantier n° 1, celui des Bretelles, cet homme, ce "faiseur d'images" sans prétention aucune sera d'une façon discrète mais sincère le porte-parole de tous les coeurs de toutes celles et de tous ceux qui, de plus en plus nombreux, intéressés au fil des semaines et je ne suis pas certain qu'il parviendra a empêcher quelques larmes de couler. Avec eux, nous avons pu, par médias interposés -Facebook largement inclus- apporter une preuve matérielle et solide à la Belgique et, qui sait à d'autres nations limitrophes, que oui, décidément, l'union fait la force au Nord comme au Sud et que finalement, celà n'a pas été difficile du tout puisque tous les contacts ont été plus chaleureux les uns que les autres. Je pense encore à bien d'autres choses, à des détails parfois anecdotiques mais je le ferai sur les prochaines pages de cette grande série car je n'en ai pas terminé. Par mes rencontres sur le terrain, j'ai été flatté d'entendre le bien que certains disaient, de façon sincère, de mon "travail" sur ce site. Ce n'est pas un travail. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'à chaque réforme de mon PC, je remplace les mots "Ordinateur" ou Poste de travail par Poste de plaisir.

LA VOIE DE L'EXPRESSION LE 02/08/2011

cliquez sur le titre

LA VOIE DE L'EXPRESSION LE 04/08/2011

la vidéo sur youtube

 LA VOIE DE L'EXPRESSION LE 05/08/2011

         La voie de l'expression 05082011       - YouTube

 

Portez-vous bien, soyez heureux et surtout....n'oubliez pas de sourire !

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (6)

1. football jersey shirts (site web) 08/05/2012

Wearing in your favorite team’s football shirts , to see the game, I think it must be more can feel the atmosphere.

2. 19/08/2011

Je viens de visionner la vidéo "Vecteur V", c'est encore une réussite, bravo mon coeur. Tu vas en avoir des coins de notre Charleroi à me montrer quand nous remonterons en Belgique, je m'en réjouis déjà. Bisous

3. 06/08/2011

Tu auras été jusqu'au bout mon coeur. Bravo à toi et à tous ceux qui ont créé ces projets et ceux qui les ont réalisé

4. 29/07/2011

Encore une réussite mon coeur. Bravo à toi mais aussi à tous ces bénévoles, c'est SUPER !

5. 26/07/2011

Très beau travail cette dernière vidéo mon coeur. Bravo et bisous

6. 05/07/2011

Bravo mon coeur. J'espère que nous pourrons encore profiter de ce fabuleux travail lors de notre retour en Belgique début octobre. Bisous

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site