Les trésors urbains que beaucoup ne remarquent plus

Je ne connais pas les statistiques sur les gens qui passent quotidiennement ou presque par les rues de notre ville. J’ignore même si un institut quelconque a pensé à en établir. Il n’en demeure pas moins que mes observations m’ont amenées à ce constat : beaucoup de passants ne pensent pas, ne sont pas ou plus attirés à s’attarder un petit peu devant des oeuvres architecturales et/ou artistiques qui jalonnent pourtant les chemins qu’ils empruntent chaque jour ou presque. Pour débuter cette nouvelle page, j’ai choisi l’un des passages piétonniers les plus importants de Charleroi, à savoir l’axe Place Albert 1er en direction de la gare du Sud avec, comme pont de Sambre, celui dédié au Roi Baudouin. Rien que cet itinéraire auquel je ne peux résister d’ajouter le Passage de la Bourse, comprend des dizaines et même plus d’éléments architecturaux fort intéressants. De plus, pour peu que l’amoureux de la photographie et donc de la lumière s’en donne le temps, il y a "matière à shooter" comme on le dit dans notre jargon pelliculaire ou numérique.

Et dans notre monde actuel, c’est bien de celà que nous manquons ou plutôt que nous oublions de prendre : LE TEMPS ! Le temps de la flânerie pour mieux savoir regarder en haut, en bas, à gauche, à droite (comme une certaine chanson), le temps de s’arrêter sur un banc du Quai de Brabant, le temps de s’accouder à une rambarde du bord de Sambre pour suivre, malgré la couleur pas très claire de l’eau, les oiseaux, les poissons qui font des bulles ou de légers tourbillons ou encore qui s’offrent une petite voltige. Pour suivre le passage d’une péniche et tenter d’imaginer -peut-être en les enviant- quelle est la vie de ces bateliers, savoir qu’il existe à Marchienne-au-Pont, un bateau-chapelle et à Mont-sur-Marchienne, une école pour enfants de bateliers (fonctionne t’elle encore ? Je note pour aller vérifier sur place à la rue du Beau Site).

Au hasard de mes déplacements, j’ai déclenché plusieurs fois mon C...... (pas de pub) et je suis heureux de vous en faire partager les résultats. N’hésitez pas à revenir de temps à autre sur cette nouvelle page car j’ai l’impression que les ajouts seront, si pas réguliers, néanmoins fréquents.

Une soudaine impulsion me pousse à profiter de ce préambule pour remercier l’ensemble des personnes et des institutions de Charleroi et d’ailleurs qui ont offert à ma ville, à notre ville, un tel élan de solidarité, de prise de conscience, de partage, de communion, de rassemblement, de motivations entre juin et août de cette année 2011. Grâce à elles, Charleroi rebondit. Non seulement par les énormes chantiers en cours mais aussi et surtout par ce courant qui passe dans tous les coeurs. Il m’arrive de plus en plus fréquemment de surprendre involontairement des bribes de conversations entre jeunes et les mots que j’entends sont des mots d’espoir et de confiance. Cet espoir et cette confiance, c’est l’opération "Couleurs Carolo" qui leur a donné vie. En cette année 2011 qui se termine doucement, ce n’est pas seulement le centenaire de l’exposition universelle de 1911 que l’on fête. Ce que nous nous apprêtons à fêter, c’est ce renouveau qui s’entend de plus en plus et dans de nombreux et différents endroits. Un renouveau qui est voulu et porté par des jeunes de tous horizons, ceux-là qui, demain, se souviendront toujours des panneaux de la maternité, du flambeau de la passion, des façades de la Place du Nord, de celle de Rockerill et des éléments du pont du métro, de cette maison d’angle dans un ancien triangle où un artiste-fou mais génial y a laissé non seulement la trace de ses plumes mais sans doute aussi quelques kilos, de cette originale et heureuse combinaison du noir et du blanc dans une rue de Marcinelle qui doit revivre comme tant d’autres, de ces 33 (39 ?) piliers de l’arche de l’hospitalité. Ce sont ces jeunes qui deviendront à leur tour animateur culturel, architecte, peintre, artiste tout court, concepteur de projets. Ce sont eux notre avenir. Ils sont présents : donnons-leur ce qu’il y a de plus précieux. La fraternité, l’amitié, la cohésion, le courage et les motivations.

Charleroi, en 3011, sera fier d’eux...et de nous si l’on s’en souvient !

 

Pont Roi Baudouin

Le pont entre Buisset et Gare

Détail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                     "Détail" (centre du Pont Roi Baudouin)

Détail de détail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                        "Détail de détail" (centre du Pont Roi Baudouin)

La nouvelle lumière

La lumière du renouveau (centre du pont Roi Baudouin)

Effets d’ombre et de lumière

Effets d’ombre et de lumière (chemin de halage sous le quai de Brabant

Toutes ces photos ont été prises par Jean-Pierre Arte le jeudi 19/10/2011 vers 10h00 AM (copyright "Un reflet dans le miroir du Reflex"))

Chemin de halage sous quai de Brabant vers Marcinelle

Début d’hiver 2010 - Halage sous Quai de Brabant en direction de Marcinelle. Cette photo n’est pas très réussie techniquement mais je la considère comme une image-témoin car au loin, se devine la structure imposante du château d’eau Nexans qui n’était pas encore le Flambeau de la Passion.

img-1055.jpgEsplanade de la gare de Charleroi-Sud : socle du tambour commémorant les diverses batailles ayant eu lieu dans la région

Le chariot du SDFDans un coin de l’intérieur de l’entrée de Charleroi-Sud

img-1118-1.jpg

Le totem financier, symbole de l’austérité nécessaire ? Plutôt le symbole de l’inconscience de certains Grands Décideurs ayant zappé les cours de gestion "en bon père de famille". Je ne critique pas l’artiste mais le montant de la somme dépensée pour une oeuvre qui, vu le contexte bancaire actuel et passé, aurait aussi bien pu ne pas exister ou être plus modeste. Note du webmaster qui n’engage que lui mais qui assume.

img-4841.jpgAccès à la gare de Charleroi-Sud. Traitement de l’image pour un clin d’oeil à la couleur carolo

Les lumières de la villeLes luminaires de la ville

Ô temps, suspend ton volÔ temps, suspend ton vol

Circuit carolo : le virage de la RésistanceCircuit Carolo : le virage de la Résistance

Le décor se plante et s'entrelaceLe décor se plante et s'entrelace

Les courbes de l'avenirLes courbes de l'avenir

Toute une histoireToute une histoire...

Le banc attend Robert LamoureuxLe banc attend Robert Lamoureux

Un peu plus loin que l'arche de l'hospitalité, l'accueil du SudUn peu plus loin que l'arche de l'hospitalité, l'accueil du Sud

Un bolideCentre économique et culturel, CHARLEROI vous plaira pour ses châteaux ou maisons classées, son patrimoine civil, industriel ou religieux. Avec ses rues piétonnes, ses places, ses parcs, ses infrastructures touristiques et de loisirs, Charleroi est une ville conviviale où il fait bon se promener et faire du shopping. Berceau de la bande dessinée belge et des éditions Dupuis, Charleroi est aussi un centre culturel pour son Palais des Beaux-Arts, Charleroi Danse et le Musée de la photographie.

(présentation extraite du site Thalys de la S.N.C.B.)

***********

Charleroi n'est pas mort.

C'est juste l'esprit de certains Carolos qui sommeille encore et le regard de ceux d'ailleurs qui est trouble

(Mot de l'auteur. Vendredi 11/11/2011, 10h40, parking de la rue des Rivages face à l'ancien restaurant "Al Cappuccino")

Al cappuccino

Parking Ouest de la rue des Rivages

2771.jpg

Rue du Canal, immeuble de 1910 jouxtant le bâtiment Dolisy

Le vieil homme et son chienLe vieil homme et son chien (Quai de Brabant 11/11/2011)

Bienvenue

Sous le pont de la Villette

L'avancéeConstruire des murs de briques transparentes pour mieux avancer ensemble

Les résistants 1Les résistants 1 (coin place Buisset, rue Léopold et rue du Collège)

Les résistants 2

Les résistants 2 (même endroit que la 1, détail)

Antique transparence 1Antique transparence 1 (rue Léopold)

Antique transparence 2Antique transparence 2 (rue Léopold)

La lunette arrière du refletLa lunette arrière du reflet (rues Léopold et du Canal)

Les caténaires de la passion

Les caténaires de la passion

(Photo prise depuis le dessous du Pont de la Villette)


2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. natly fredo 23/05/2012

Magnifiques photos

2. BERNARD Mireille 10/02/2012

Superbes clichés, prendre le temps de regarder ! très beau travail l'artiste !

3. Lemoine 20/10/2011

Salut, comme je vois, tes photos sont toujours aussi belles, elle montre les détails que l' on ne regarderait pas.
Bien ton nouveau cite sur Charlerois
Amicalement Thomas

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 11/11/2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×